Une prĂ©sentation de     EMAM Jobboom Formation
Monteur de structures

Un rĂ´le Ă  votre mesure

  • Le monteur de structures travaille dans une chaĂ®ne de montage ou parfois Ă  une station spĂ©cifique d’un appareil.
  • Ă€ partir d’un cahier de montage, ce travailleur fabrique et assemble tout ce qui constitue la structure des avions et des hĂ©licoptères, par exemple le fuselage, le cockpit, les ailes ou les portes.
  • Il peut aussi rĂ©aliser des assemblages et sous-assemblages sans ĂŞtre dans une chaĂ®ne de montage; il n’a donc pas toujours une vue d’ensemble de l’aĂ©ronef.
  • Une fois ses assemblages terminĂ©s, il vĂ©rifie son travail pour qu’il soit conforme aux spĂ©cifications et tolĂ©rances, souvent avec une prĂ©cision au millième de pouce près.
  • Il peut aussi assurer l’entretien et la rĂ©paration des avions et des hĂ©licoptères. Si des pièces sont endommagĂ©es, il les retire pour les rĂ©parer ou les remplacer.
  • Le monteur qui est titulaire d’une licence de technicien d’entretien d’aĂ©ronefs (qualification S) dĂ©livrĂ©e par Transports Canada peut certifier la structure d’un appareil et attester que celui-ci peut reprendre du service. L’obtention de cette licence requiert trois ans d’expĂ©rience et la rĂ©ussite d’examens spĂ©cifiques. Sans cette licence, le monteur doit travailler sous la supervision d’un collègue certifiĂ©.

Des défis passionnants

  • Certains montages sont particulièrement difficiles. Il faut beaucoup d’habiletĂ© et d’attention pour assembler, par exemple, le revĂŞtement extĂ©rieur d’un avion. Il arrive que le monteur de structures doive remplacer des composants dĂ©jĂ  installĂ©s ou endommagĂ©s; il doit alors retirer les attaches structurales qui retiennent le revĂŞtement en Ă©vitant de briser les autres pièces retenues par ces mĂŞmes attaches et, surtout, ne pas endommager le reste de la structure.
  • Le monteur de structures doit travailler avec doigtĂ©. Les pièces qui ont reçu un traitement de surface pour prĂ©venir la corrosion ne tolèrent aucune Ă©gratignure!
  • Dans certaines entreprises, les monteurs de structures qui font leurs preuves peuvent accĂ©der aux postes de superviseur, d’inspecteur ou d’agent de mĂ©thode.
  • De nombreux travailleurs Ĺ“uvrent Ă  la fabrication et l’assemblage d’un seul appareil. Le monteur de structures peut retirer une grande fiertĂ© Ă  contribuer Ă  un tel projet collectif.
  • En aĂ©rospatiale, la sĂ©curitĂ© des passagers et de l’équipage d’un aĂ©ronef dĂ©pend en grande partie de la rigueur des experts qui l’ont conçu, assemblĂ©, rĂ©parĂ© ou entretenu. Le monteur de structures doit donc possĂ©der un grand sens des responsabilitĂ©s pour s’assurer que la moindre opĂ©ration qu’il effectue est conforme aux plans et procĂ©dures.

Le monteur de structures fabrique et surtout assemble des pièces… celles d’un avion ou d’un hélicoptère. Son travail doit être réalisé avec précision, conformément à des procédures de travail très rigoureuses établies par les fabricants.

La formation

Diplôme d’études professionnelles (DEP) Montage de structures en aérospatiale

EMAM
Jean-François Thériault
Monteur de structures en aérospatiale
Bell Helicopter

Pour pratiquer ce métier, il faut :

aimer

  • le travail d’équipe;
  • le travail de haute prĂ©cision;
  • garder ses connaissances Ă  jour;
  • le monde de l’aviation et des hautes technologies.

ĂŞtre

  • intègre;
  • minutieux;
  • persĂ©vĂ©rant;
  • prĂŞt Ă  s’amĂ©liorer;
  • habile de ses mains;
  • prĂŞt Ă  collaborer avec les autres.

Des milieux de travail potentiels

  • Transporteurs aĂ©riens, division entretien d’aĂ©ronefs
  • Constructeurs d’avions, d’hĂ©licoptères et de simulateurs de vol, etc.

Salaire hebdomadaire brut moyen

  • 712 $*

*Pour les diplômés du DEP Montage de structures en aérospatiale de 2007, selon les données de La Relance au secondaire en formation professionelle 2008 du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Ce métier se pratique chez :

Bell helicoptere